SINGULARITÉ – BACHELOR PHOTOGRAPHIE

Bachelor photographie, 2017. Photographie

/ Jeremy Atkins

«Singularité» A l’heure d’aujourd’hui, les magasines de mode dictent et jugent notre façon de nous vêtir de manière à impo-ser leurs codes vestimentaires. Pris dans leur jeu, nous sommes catégorisés et jugés, ce qui atteint indirecte-ment notre liberté d’expression.Cette dictature se rapproche de celle de l’uniforme. En faisant perdre l’identité du sujet il catégorise les personnes et supprime les différences. De plus l’uni-forme s’inscrit dans un champ intemporel, par conséquent il n’évolue pas.De nos jours il reflète l’état de la mode, une mode cherchant toujours à se renouveler et à choquer. Cependant, elle ne choque plus. Elle cesse de se renouveler, finissant par se lasser elle même.En me réappropriant l’uniforme, il se voit déstructuré et mélangé, c’est également en me basant sur les contraires de ce mot, «uniforme», que je vais à l’ encontre de cette dictature. De plus, ceci est une fausse marque se moquant de la mode. L’uniforme reprend en partie les couleurs de Ikea. Ikea est un magasin d’ameublement et de literie très populaire. En achetant chez eux, les personnes finissent par avoir des meubles identiques. Du coup, par extension, les meubles créent à leur tour une sorte d’uniforme.Transformer l’uniforme en uniforme Ikea pour en faire un vêtement de mode est une réelle moquerie. Diplôme promotion 2017, soutenu auprès d’un jury de professionnels extérieurs: