Ralph Dagher – diplôme

Diplôme Mastère Architecture d'Intérieur et Scénographie, 2018. Actu, Design espace, Diplômes 2018

/ Ralph Dagher

Memory Lane, dans la gare Mar Mikhael, Beyrouth

Exemple unique d’un dialogue entre architecture contemporaine et lieux historiques, Beyrouth, partiellement détruite par la guerre civile de 1975-1990 et toujours en reconstruction, entretient un rapport ambigu à son patrimoine :
Le centre-ville totalement détruit par la guerre a été reconstruit à l’identique, des zones historiques épargnées ont été démolies après le conflit, des zones sinistrées restent abandonnées près de 30 ans après les événements : C’est le cas de la gare de Mar Mikhaelk et de tout le réseau de chemin de fer abandonné dans les années1990.

Comment refaire la ville sur la ville et concilier patrimoine et modernité ? Sauvegarder ce patrimoine urbain permet-il de préserver une identité, une authenticité ?

Le quartier de Mar Mikhael est devenu un quartier de créateurs. La réanimation de la gare s’appuie sur deux éléments forts de la mémoire collective libanaise : le train et le cinéma. Tous deux sont liés par le brassage culturel, la diffusion des biens, des idées, des images.
Sur le site, les bandes de service sont décloisonnées pour faire circuler les vues, les personnes et les usages. Au Nord, un jardin de ruines, locomotives, wagons ou de carcasses abandonnés ou rapportés d’autres gares envahis par les figuiers et eucalyptus sauvages. Photos anciennes du bâti et des équipements disparus, textes témoignages, cartographie du réseau, commentent les vestiges sur des stèles in situ (à l’intérieur, au sol, au mur…).
Au centre, sur la trace des voies ferrées disparue, une promenade urbaine qui se prolonge en coulée verte à travers la ville. Au Sud, sous deux grandes halles, ajourées, des containers pour stocker, exposer, visionner, débattre du cinéma puis une grande esplanade plantée ouvrant sur la grande artère du quartier.

Diplôme Mastère Architecture d'Intérieur et Scénographie : Ralph Dagher